22 juillet 2009

Regina

    " La ville qui fit le plus avec le moins " : telle est la définition que donna l'écrivain Pierre Breton de la capitale de la Saskatchewan, fondée au milieu d'une plaine dépourvue d'arbres, pratiquement sans eau, sur un sol qui se transformait en boue après la pluie et en poussière sous les rayons du soleil. A peine un siècle après l'arrivée du train de la Canadian Pacific, Regina possède de superbes édifices et équipements publics, presque autant d'espaces verts qu'Ottawa et une forêt urbaine de 350 000 arbres. Centre régional des producteurs de blé du sud de la Saskatchewan, elle accueille de nombreuses institutions gouvernementales.

.

A part les parapluies j'ai aussi une autre passion. Les guides de voyage. Je m'arrête devant le rayon  de la fnac à chaque fois. Avec le rayon des romans japonais/chinois/coréens/vietnamiens en poche aussi. Je m'arrête et je lis des p'tits bouts, des p'tits bouts du bout du monde. Le Japon, la Jordanie surtout, je prends ceux avec des images. Je lis des détails, je voyage. Un long week-end à Saint-Petersbourg, why not ?
Mais aujourd'hui c'était différent. Aujourd'hui j'ai parcouru le rayon mais ce n'était plus au hasard. Aujourd'hui je n'ai pas reposé les guides avant de passer aux romans japonais. Je vais dans un pays trop grand pour être visiter quand on ne fait pas ça à plein temps. Je vais dans un pays trop grand, moi qui suis plus habituée aux petites îles. Le premier guide pèse trois briques et j'ai pris aussi le routard parce que c'est pratique.
Je me demande si un jour je verrai Petra. Je me demande si un jour je mangerai du boeuf de Kobe, à Kobe.

Posté par regiiina à 23:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Regina

    oh.
    (ça donne envie d'en savoir plus, oui je suis curieuse)

    Posté par mélie, 23 juillet 2009 à 10:16 | | Répondre
  • (Moi aussi).

    Posté par Guyl', 23 juillet 2009 à 17:16 | | Répondre
Nouveau commentaire